Prsidence des Rpublicains : les trois candidats dbattent ce lundi soir sur LCI


88
18 shares, 88 points

Le Télégramme

Ils sont trois sur la ligne de départ. Éric Ciotti, Aurélien Pradié et Bruno Retailleau espèrent, chacun, prendre la présidence des Républicains. Les militants voteront les 3 et 4 décembre et, le cas échéant, la semaine suivante pour un second tour.

Pour départager les trois prétendants, LCI organise, ce lundi soir, le seul et unique débat avant le scrutin.

La soirée débutera à 19 h 50, et les trois hommes débattront à partir de 20 h 30.

À lire sur le sujet

LR a gagné près de 29 000 adhérents entre juin et octobre

Éric Ciotti, Bruno Retailleau et Aurélien Pradié sont les trois candidats qui ont réuni suffisamment de parrainages pour concourir à la présidence de LR.

Éric Ciotti

Le député des Alpes-Maritimes, 56 ans, finaliste de la primaire de LR pour la présidentielle, a été le premier à se lancer, le 26 juillet. Sous le slogan « La droite au cœur », le patron de la fédération des Alpes-Maritimes représente une ligne sécuritaire et identitaire, avec pour boussole les thèmes d’autorité, de liberté et de travail.

Vantant sa fidélité au RPR puis à LR, celui qui apparaît comme le favori du scrutin promet « une thérapie de choc » pour une droite qui « s’assume » et « ne cède pas au politiquement correct ». Pendant la campagne présidentielle, il avait assuré qu’il préférerait voter Éric Zemmour qu’Emmanuel Macron.

Bruno Retailleau

Patron des sénateurs LR, le Vendéen de 61 ans représente l’aile conservatrice et libérale de LR dans cette élection. Il est issu du Mouvement pour la France de Philippe de Villiers.

Fort de son expérience du compromis au Sénat où il préside le groupe LR, il entend rassembler mais promet aussi de « tout changer » pour « créer un nouveau parti ». Classiquement à droite, il plaide pour « plus de sécurité, moins d’impôts et d’immigration ». Bruno Retailleau peut s’appuyer sur le précieux acquis de Force républicaine, le micro-parti que François Fillon lui a légué avec son fichier d’adhérents.

Aurélien Pradié

Le numéro 3 des Républicains fait figure de challenger dans la course. Héraut de la « droite sociale » et « populaire », engagé sur les questions de handicap et de violences faites aux femmes, il est parfois jugé trop à gauche dans son propre camp. Autre difficulté : sa parole acérée lui a créé des inimitiés.

À 36 ans, le député du…

Advertisements

Like it? Share with your friends!

88
18 shares, 88 points

What's Your Reaction?

hate hate
3
hate
confused confused
13
confused
fail fail
8
fail
fun fun
6
fun
geeky geeky
5
geeky
love love
16
love
lol lol
1
lol
omg omg
13
omg
win win
8
win