LEquateur bat le Qatar 2-0 dans le match douverture de la Coupe du monde


82
18 shares, 82 points

Le Temps

L’arrivée de Neymar et de l’équipe brésilienne de football a été saluée samedi à Doha par des centaines de supporteurs brésiliens mais aussi indiens, bangladeshis ou venus des Emirats. Les supporteurs brésiliens semblaient plutôt minoritaires au milieu de la foule de fans de toutes origines revêtus du maillot jaune de la Seleção, l’une des équipes favorites de ce Mondial qui commence dimanche. Tous se sont laissés gagner par l’émotion à l’arrivée du bus transportant les joueurs brésiliens tard dans la nuit qatariote, devant le luxueux hôtel où les joueurs brésiliens seront logés pendant la compétition, avant leur premier match jeudi face à la Serbie.

«Pourquoi des non Brésiliens soutiennent-ils l’équipe du Brésil? Parce que c’est la meilleure du monde, évidemment!», s’enthousiasme Kelly Dias, dirigeante d’une entreprise brésilienne de cosmétiques, qui a fait le voyage de Doha depuis Madrid où elle réside. «La majorité des gens qui ne sont pas nés au Brésil nous soutiennent, on le voit dans les rues. Le Brésil est favori», assure cette femme de 39 ans.

Le groupe de supporteurs, la «torcida», est resté plus de trois heures aux abords de l’hôtel Westin de Doha pour apercevoir leur idole derrière les vitres du bus: Neymar. «Je veux voir Neymar, c’est pour ça que je suis venu», explique Lijo Mathew, employé administratif indien âgé de 24 ans, qui assure vivre au Qatar depuis sept ans. Certains médias ont dénoncé ces «faux» supporteurs, payés pour soutenir le Brésil, l’Argentine ou l’Angleterre, au grand dam des autorités qui ont nié ces informations qualifiées de «décevantes et surprenantes».

Au Kerala, il y a beaucoup de fans du Brésil

Haneef, qui dirige une entreprise de relations publiques à Doha, n’a pas non plus aimé ces affirmations. Il sort son téléphone pour montrer des images de supporteurs du Brésil qu’il dit avoir prises à Bekal Fort, sa ville natale dans l’Etat de Kerala en Inde. «C’est faux, c’est un message mensonger. Au Kerala, il y a beaucoup de fans du Brésil, qui aiment Neymar, le Brésil parce que tu sais, l’Inde n’est pas très bonne en football», explique-t-il. Comme lui, qui a pris fait et cause pour le Brésil depuis sa victoire en 2002, ils sont nombreux à penser que la «Canarinha» remportera la coupe cette année, pour la sixième fois de son histoire.

«Depuis la Coupe du monde 1998 en France, je soutiens le Brésil. Je suis un vrai fanatique …

Advertisements

Like it? Share with your friends!

82
18 shares, 82 points

What's Your Reaction?

hate hate
15
hate
confused confused
8
confused
fail fail
3
fail
fun fun
1
fun
geeky geeky
16
geeky
love love
11
love
lol lol
13
lol
omg omg
8
omg
win win
3
win