Le rseau Twitter peut-il disparaitre?


47
14 shares, 47 points

RFI

Le jeudi 17 novembre 2022, Twitter a continué d’écœurés ses employés après que le nouveau propriétaire Elon Musk leur ait donné le choix de s’engager à un travail «dur» ou de démissionner avec une indemnité de départ.

Twitter survivra-t-il au chaos provoqué par son nouveau propriétaire, le milliardaire Elon Musk ? La question s’est propagée comme une trainée de poudre sur le réseau, à la veille du week-end, suite à la nouvelle vague de départs mettant en péril son fonctionnement. 

Publicité

Depuis que l’entrepreneur fantasque a racheté l’oiseau bleu, ses effectifs ont été quasiment divisés par sept. Il a d’abord licencié la moitié des 7 500 employés que comptait Twitter. Les deux tiers des rescapés auraient jeté l’éponge jeudi. Écœurés par à un mail de leur nouveau patron les enjoignant de travailler dur pour sauver la firme ou de se retirer. Ces chiffres sont difficiles à vérifier pour le moment, faute de personnel au service communication de l’entreprise. Des cadres de premier plan ont préféré partir, le pôle sécurité est maintenant sans direction, avec la démission de ses principaux responsables, comme Yoel Roth, le dernier à avoir jeté l’éponge. Cette vague de départs a semé la panique parmi les twittos. Avec de tels trous dans les effectifs la sécurité du réseau est-elle encore assurée ? Certains abonnés l’ont quitté sans attendre la réponse. Ils sont en désaccord profond avec la philosophie d’Elon Musk qui dit vouloir libérer la parole, sans modération. Il a d’ailleurs réhabilité le compte de Donald Trump dimanche. Une proposition que l’ancien président a déclinée pour le moment. 

La ligne d’Elon Musk effraie aussi les annonceurs

Effectivement plusieurs grandes entreprises américaines comme General Motors ou des poids lourds de l’agroalimentaire ont suspendu leurs contrats de publicité. Or la pub c’est 90% des revenus de Twitter. Un gisement irremplaçable, surtout pour une entreprise qui perd de l’argent depuis quasiment dix ans. Pour échapper au « diktat » de la pub, Elon Musk doit trouver un autre modèle économique. Ce n’est pas gagné. L’abonnement proposé à 8 dollars hâtivement déployé a déjà été retiré, pas vraiment au point pour tenir ses promesses de certifications. 

À écouter aussi : Elon Musk et Twitter: conséquences politiques et géopolitiques d’un rachat

L’autre puissance qui peut contrer les projets d’Elon Musk, c’est la puissance publique et son appareil de régulation

Que ce soit aux États-Unis ou en Europe, ou en Inde, les États ont mis en place des règlements exigeants pour les géants du net, imposant le respect de la vie démocratique et donc une modération des contenus. S’en affranchir expose le contrevenant à des amendes records se chiffrant en milliards de dollars. Pas vraiment la solution. Enfin, l’oiseau bleu doit aussi se soumettre aux règles de Apple ou de Google qui propose le réseau sur leur appstore fait remarquer Yoel Roth, le directeur démissionnaire de la branche sécurité de Twitter qui s’exprime dans le New York Times. C’est pourquoi il se dit convaincu qu’Elon Musk ne pourra pas facilement imposer sa vision. 

Elon Musk a réussi des paris industriels avec Tesla ou SpaceX, peut-il échouer avec Twitter ? 

Pour sa voiture électrique et sa fusée à usage multiple, Elon Musk avait les coudées franches, il n’était entravé ni par la pub ni par la régulation ni par les distributeurs, puisqu’il a d’ailleurs choisi de s’en passer pour sa voiture électrique. Il arrive ici sur un terrain déjà très balisé et difficile à réinventer de toute pièce. Il dit lui-même que l’entreprise peut faire faillite. Des menaces qu’il faut relativiser. Il a déjà tenu des propos similaires pour SpaceX. En soumettant ensuite des plans précis pou…

Advertisements

Like it? Share with your friends!

47
14 shares, 47 points

What's Your Reaction?

hate hate
13
hate
confused confused
6
confused
fail fail
1
fail
fun fun
16
fun
geeky geeky
15
geeky
love love
10
love
lol lol
11
lol
omg omg
6
omg
win win
1
win