la Une: une COP moiti vide


37
13 shares, 37 points

RFI

Publicité

C’est le grand titre du Télégramme. « La COP27 s’est conclue hier par un pacte pour dédommager les pays les plus pauvres des catastrophes climatiques. Pour le reste…, constate le quotidien breton, le texte final ne fait aucune mention de l’élimination progressive des combustibles fossiles. »

En effet, point positif, relève Le Figaro : « La décision de créer, d’ici à un an, un fonds pour les “pertes et préjudices”, afin de venir en aide aux pays qui subissent des catastrophes climatiques extrêmes dont ils ne sont pas responsables. Cette proposition de l’Union européenne avait été envisagée en secret depuis plusieurs mois. Et les représentants des pays vulnérables et surtout la quarantaine de pays insulaires, directement concernés par la hausse du niveau des mers, peuvent rentrer chez eux en montrant à leurs compatriotes qu’ils ont été entendus. »

Toutefois, un bémol et de taille, souligne Le Figaro : « Le texte adopté ne comporte pas de nouvelles ambitions comme la sortie progressive ou totale des énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz naturel). (…) Le texte laisse même craindre à certains un retour en arrière. Il est (en effet) évoqué notamment, à côté de l’intérêt des énergies renouvelables, celles qui “font peu d’émissions”. Une formulation qui pourrait favoriser le gaz naturel, deux fois moins émetteur que le charbon et dont l’Égypte est l’un des producteurs. »

Un accord minimaliste…

Du coup, « l’urgence attendra », soupire Libération en première page. « Cette COP n’a pas réglé la question, pourtant essentielle, de la réduction drastique de nos émissions », souligne le journal. « Il fut un temps où l’on se serait félicité du verre à moitié plein. Mais l’urgence climatique impose de ne plus se satisfaire de cet accord en demi-teinte. »

En effet, insistent Les Dernières nouvelles d’Alsace, « rien n’a été décidé qui soit de nature à réduire les gaz à effet de serre et aucun compromis n’a été trouvé sur les énergies fossiles, alors que ce sont là des aspects vitaux. Parce qu’il fallait conclure sur un accord, on a conclu sur un accord, mais qui ne dit rien de plus que ceux passés l’an dernier à Glasgow ou les années précédentes. Avec des déclarations sibyllines, fruits de compromis diplomatiques en total décalage avec l’urgence de la situation. Tout ça n’engage pas. »

Qui va payer ?

Reste que la création d’un fonds pour financer les pertes et dommages des pays les plus exposés aux impacts du changement climatique est une décision historique : « C’est une victoire de la société civile en faveur de la justice climatique, affirme dans Le Monde, Aurore Mathieu, responsable politiques internationales au sein du Réseau action climat France. Les pays développés ont enfin répondu à l’appel lancé il y a près de trente ans. Cependant, tempère-t-elle, les pays du Sud restent un peu méfiants concernant la concrétisation de ce fonds. Qui en bénéficiera ? Qui y contribuera ? Quelles seront les sources de financement ? Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres avait appelé à taxer les entreprises du secteur des énergies fossiles. Les pays développés ne doivent pas mettre plusieurs années avant de débloquer du financement,prévient Aurore Mathieu. La promesse de rendre ce fonds opérationnel d’ici à la COP28, en novembre 2023, va être un vrai test pour restaurer la confiance entre le Nord et le Sud. »

En effet, « qui va payer ? », s’interroge également Sud-Ouest. « Comment la Chine pourrait-elle être dispensée de mettre la main à son portefeuille noir charbon alors que les États-Unis et l’Union européenne seraient, légitimement mis à contribution ? Les modalités seront précisées à la COP suivante dans un an à Dubaï. Comme le territoire des Émirats arabes unis est majoritairement constitué par le désert, mieux vaut déjà s’attendre à de nouveaux mirages… »

Pas de police du climat…

« La limite des COP, rappelle La voix du Nord, c’est que les engagements des États ne sont pas contraignants. Il n’existe pas de police des émissions de gaz à effet de serre. Il faut compter sur la responsabilité des d…

Advertisements

Like it? Share with your friends!

37
13 shares, 37 points

What's Your Reaction?

hate hate
15
hate
confused confused
8
confused
fail fail
3
fail
fun fun
1
fun
geeky geeky
16
geeky
love love
11
love
lol lol
13
lol
omg omg
8
omg
win win
3
win