La Turquie frappe les rgions kurdes de Syrie et dIrak, au moins 30 morts


82
18 shares, 82 points

Le Télégramme

« L’opération aérienne ” Griffe Epée “ a été menée avec succès dans le cadre de notre stratégie visant à éliminer les attaques terroristes du nord de l’Irak et de la Syrie, assurer la sécurité des frontières et éliminer le terrorisme à sa source », a déclaré le ministère turc de la Défense, ce dimanche, dans un communiqué.
Immédiatement accusés de l’attentat d’Istanbul qui avait fait six morts et 81 blessés le 13 novembre, le Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK) et les Forces démocratiques syriennes (FDS, coalition armée dominée par les Kurdes), soutenues par Washington, avaient nié toute implication. « L’heure des comptes a sonné ! Les salauds devront rendre des comptes pour leurs attaques perfides », avait cependant lancé le ministère turc dans la nuit sur Twitter.

89 cibles

Selon le site en ligne turc Yeni Safak, qui relaient des images de l’armée, les noms des deux enfants, Ecrin et Yagmur, tués dans l’explosion, ont été inscrits au marqueur noir sur les missiles largués au cours de l’opération.

Au total, 89 cibles comprenant des abris, tunnels, dépôts de munitions, postes de commandement et camps d’entraînement ont été « détruits », et « beaucoup de terroristes ont été neutralisés », a affirmé le ministère turc de la Défense.

À lire sur le sujet

Raids aériens turcs contre la ville de Kobané en Syrie

Les frappes dans les provinces syriennes de Raqa et Hassaké (nord-est du pays) et d’Alep (nord du pays) ont fait au moins 18 morts dans les rangs des FDS et 12 morts dans ceux du régime syrien, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), une ONG basée au Royaume-Uni et qui dispose d’un vaste réseau de sources en Syrie. Il y a eu 40 blessés, selon la même source. L’ONG a également fait état de la mort d’un journaliste, Issam Abdallah, correspondant syrien d’une agence de presse kurde. Les autorités autonomes kurdes ont de leur côté fait état d’au moins 29 morts.

Deux soldats et six policiers turcs blessés par des tirs syriens

« Ces attaques (…) ne resteront pas sans réponse. Au moment et à l’endroit appropriés, nous répondrons avec force et efficacité », ont promis dans un communiqué les FDS, avant l’annonce des tirs de roquette contre la frontière turque. Ces derniers ont atteint un poste-frontière turc faisant au moins huit blessés, deux soldats et six policiers turcs, selon l’agence officielle turque Anadolu.

L’agence officielle syrienne Sana a, elle, confirmé la mort de plusieurs soldats syriens, sans en préciser le nombre. Le ministère syrien de la Défense a dénoncé des « agressions turques » dans lesquelles « des soldats ont été tués ».
Les frappes ont visé pri…

Advertisements

Like it? Share with your friends!

82
18 shares, 82 points

What's Your Reaction?

hate hate
11
hate
confused confused
5
confused
fail fail
16
fail
fun fun
15
fun
geeky geeky
13
geeky
love love
8
love
lol lol
10
lol
omg omg
5
omg
win win
16
win