Accords post-Brexit : le gouvernement britannique dment catgoriquement vouloir resserrer les liens avec l’UE


118
21 shares, 118 points

La Tribune

Trois ans après avoir quitté l’Union européenne, le Royaume-Uni chercherait-il a se rapprocher économiquement de son ancien partenaire ? C’est ce qu’affirme l’hebdomadaire The Sunday Times dans son édition de ce dimanche 20 novembre. « Des membres du gouvernement prévoient de mettre la Grande-Bretagne sur la voie d’une relation similaire à celle de la Suisse avec l’Union européenne », de sorte « à renforcer les liens économiques », d’après le journal.

Pour rappel, les relations économiques et commerciales entre la Suisse et l’UE sont régies par l’accord de libre-échange de 1972 et par les accords bilatéraux de 1999. Ces accords donnent à la Suisse un accès direct aux secteurs clés du marché intérieur de l’UE. « L’absence de barrières aux échanges est une source importante de prospérité des deux côtés », précise sur son site internet la délégation de l’Union européenne en Suisse et pour la Principauté de Liechtenstein.

Selon le Sunday Times, un tel rapprochement, qui serait très impopulaire auprès des députés conservateurs favorables à un Brexit dur, pourrait être mise en place dans les dix prochaines années dans le but de réduire les barrières commerciales actuelles.

« C’est évidemment quelque chose que l’UE ne nous offrirait jamais d’emblée parce qu’elle dirait que vous essayez d’avoir le beurre et l’argent du beurre, mais la raison pour laquelle je pense que nous l’obtiendrons est que c’est dans l’intérêt économique des deux parties », a expliqué une source au Sunday Times.

Lire aussiAccord post-Brexit : la Grande-Bretagne réclame l’accès aux financements européens prévus pour la recherche scientifique

Le gouvernement dément fermement

Un porte-parole du gouvernement britannique, cité par l’agence de presse britannique PA, a qualifié l’article du Sunday Times de « catégoriquement faux ». « Ce gouvernement s’efforce d’utiliser les libertés offertes par le Brexit pour créer des opportunités qui stimulent la croissance et renforcent notre économie », selon cette source. Et d’ajouter pour appuyer encore davantage son propos : « Le Brexit signifie que nous n’aurons plus jamais à accepter une relation avec l’Europe qui verrait un retour de la liberté de mouvement, des paiements inutiles à l’Union européenne ou la mise en danger des avantages des accords commerciaux que nous sommes maintenant capables de conclure dans le monde entier ».

Dès dimanche matin, le ministre de la Santé Steve Barclay, ministre chargé du Brexit entre 2018 et 2020, a opposé un démenti au Sunday Times. « Nous avons un Premier ministre (Rishi Sunak, ndlr) qui a soutenu le Brexit. Tout comme moi », a-t-il déclaré sur Sky News. « Je veux maximiser les opportunités qu’offre le Brexit ».

Lire aussiSelon la Banque d’Angleterre, le Brexit plombe la productivité du Royaume-Uni et aggrave l’inflation

Le Premier ministre veut prendre son temps

Depuis sa sortie de l’Union européenne il y a trois ans, le Royaume-Uni a resigné des accords commerciaux, notamment avec l’UE et d’autres pays européens. Mais aussi avec la Nouvelle Zélande, tandis que des discussions sont en cours avec l’Inde, le Canada ou les États-Unis. Les conservateurs au pouvoir se sont récemment attirés des critiques sur celui signé l’an dernier avec l’Australie, accusé de doper les importations australiennes de viande de bœuf et d’agneau au détriment des producteurs britanniques.

C’est pourquoi, pour le Premier ministre britannique, le pays doit « prendre le temps » de négocier de bons accords commerciaux avec ses partenaires. « Je ne sacrifierai pas la qualité pour la rapidité. Je pense que c’est important de prendre le temps de conclure de bons accords commerciaux », a déclaré Rishi Sunak devant la Chambre des communes jeudi dernier, où il faisait un compte-rendu du sommet du G20 qui s’est achevé mercredi en Indonésie.

« Ce gouvernement croit de tout son cœur au pouvoir et aux avantages du libre-échange », a par ailleurs affirmé le Premier ministre, ajoutant qu’il avait échangé avec son homologue indien sur le sujet en marge du G20. Il a également dit espérer la «&#…

Advertisements

Like it? Share with your friends!

118
21 shares, 118 points

What's Your Reaction?

hate hate
13
hate
confused confused
6
confused
fail fail
1
fail
fun fun
16
fun
geeky geeky
15
geeky
love love
10
love
lol lol
11
lol
omg omg
6
omg
win win
1
win